Vous êtes ici : Actualités > Soutien de la fondation à l’étude du Criigen sur les effets à long terme des (...)

Soutien de la fondation à l’étude du Criigen sur les effets à long terme des OGM

19 septembre 2012

La fondation s’est associée au financement de l’étude menée à l’initiative du Criigen (http://www.criigen.org/) sur les effets à long terme des pesticides et des plantes génétiquement modifiées sur la santé animale.
Ces études auraient dû être prises en charge par la puissance publique. Nous déplorons l’insuffisance des politiques d’évaluation de l’innovation technique.

La Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme (FPH) soutient depuis vingt ans le développement d’une démocratie technique (*) dans la perspective d’un développement responsable.

Il ressort de ces différents appuis, ainsi que des scandales de l’amiante, du tabac et de plusieurs médicaments, que les mesures suivantes sont susceptibles de renforcer la démocratie technique :
1) une évaluation pluraliste des innovations techniques avant leur diffusion à grande échelle,
2) la généralisation des jurys de citoyens sur le modèle, entre autre, du Danish Board of Technology Assessment,
3) des politiques de recherche assurant une expertise réellement contradictoire notamment en assurant des budgets de recherche dédiés à l’évaluation sociale, sanitaire et environnementale des innovations techniques,
4) des dispositifs légaux protégeant les lanceurs d’alerte et assurant le cas échéant leur confidentialité,
5) la généralisation des dispositifs de financement de la recherche associant la recherche et des organisations de la société civile (tels que les PICRI en Île de France, les Science shops des Pays-Bas),
6) une réforme du statut de l’expertise engageant la responsabilité des experts,
7) une publication systématique de l’ensemble des délibérés des agences d’évaluation,
8) une responsabilité des entreprises mais aussi de leurs dirigeants dans les effets de leurs produits sur l’environnement et la santé,
9) une responsabilité accrue des actionnaires des entreprises dont la responsabilité financière ne doit pas être limitée à l’investissement de départ mais doit être étendue aux dividendes et aux gains générés,
10) une participation accrue des conseils économiques et sociaux et des parlements dans la définition des priorités de la recherche,
11) une réforme de fond de l’évaluation des chercheurs,
12) la liberté reconnue aux collectivités locales de refuser des innovations si elles le souhaitent.

(*) Elle a soutenu ou soutient entre autres les organisations suivantes : Inf’OGM ; Fondation sciences citoyennes ; ENSSER ; Pugwash ; Avicenn ; Générations Futures ; CRIIGEN ; Stop OGM ; Combat Monsanto.

Voir les films de l’étude

http://www.ogm-alerte-mondiale.net

PDF - 221.7 ko
Communiqué : Soutien de la fondation à l’étude du Criigen sur les effets à long terme des OGM
FPH siège social et bureau en SuisseAvenue Charles Dickens, 6CH 1006 Lausanne - Suisse ++ 41 (0) 21 342 50 10 contact.lausanne@fph.ch
FPH bureau de Paris38, rue Saint Sabin75011 Paris - France + 33 (0) 1 43 14 75 75contact.paris@fph.ch