Narratif de la transition

Affronter les crises écologiques et sociales globales d’aujourd’hui nécessite une transformation culturelle en rupture avec le modèle dominant du consumérisme et de l’homo economicus et se réorientant vers une culture du bien-être relationnel, de la simplicité et de la solidarité mondiale. La résistance à ce changement ne vient donc pas seulement des forces politiques conservatrices, qu’elles soient économiques ou politiques, mais également de la fraction de la population minoritaire au niveau mondial déjà engagée dans le consumérisme, et ce d’autant plus que son niveau de consommation sert de modèle et d’attracteur pour le reste de la population tant dans les pays industrialisés – ou il convient de rappeler qu’une majorité de la population a un pouvoir d’achat extrêmement limité – comme dans les pays en voie d’industrialisation. Il sera difficile de demander aux masses pauvres du globe un effort supplémentaire si les classes consuméristes ne réforme pas leur mode de vie. Changer en profondeur ses habitudes de vie, et surtout son style de vie et son rapport à la société ne pourra se satisfaire de la contrainte de la loi et de mesures punitives ou incitatives. Un tel changement, pour être pacifique, requiert de reformuler des valeurs qui font sens et système et de redéfinir ce qu’est la vie bonne et une éthique collective correspondante.
Pour y parvenir, le «  monde nouveau  » (société post-pétrole, post-croissance, post-consumériste…) doit faire sens. C’est pourquoi la transition comme toutes les transitions historiques qui l’a précédé a besoin d’un récit fédérateur qui donne un sens – à la fois signification et direction - commun aux individus qui sont appelés à la réaliser. Récit appelé à se substituer au récit prométhéen fondateur de l’ère industrielle moderne.

FPH siège social et bureau en SuisseAvenue Charles Dickens, 6CH 1006 Lausanne - Suisse ++ 41 (0) 21 342 50 10 contact.lausanne@fph.ch
FPH bureau de Paris38, rue Saint Sabin75011 Paris - France + 33 (0) 1 43 14 75 75contact.paris@fph.ch