Vous êtes ici : Programmes >Gouvernance légitime et coopérations régionales dans un monde multipolaire >Coopérations régionales > Gouvernance et coopération régionale en Mer de Chine (Chine, Vietnam)

Gouvernance et coopération régionale en Mer de Chine (Chine, Vietnam)

La modernisation éclair de la Chine et l’accession à la consommation d’une importante classe moyenne ne fait pas du modèle chinois un modèle durable. La croissance rapide de l’économie chinoise a amplifié les phénomènes de dégradations des ressources naturelles et de pollution de l’environnement. La biodiversité de la Chine est mise à mal. Les problèmes de santé de la population chinoise augmentent. La Chine est devenue le premier pays contributeur en matière d’émission de gaz à effet de serre (25% des émissions mondiales). Les conditions de travail dans les usines se sont dégradées. Le travail est répétitif, avec un rythme très soutenu et des cadences de travail de plus de 10h par jour.
Quid de la transition sociale et écologique du modèle chinois  ? La Chine peut-elle faire évoluer son modèle sans provoquer de situation de chaos  ? Peut-elle le faire avec l’ensemble de sa population  ?
L’enjeu est d’autant plus important que l’évolution du modèle chinois sert d’exemple à de nombreux pays. Ainsi une situation de crise écologique ou politique majeure pourrait avoir des conséquences désastreuses sur l’ensemble de la planète. La Chine doit assumer sa part de responsabilité dans la gestion et le devenir de la planète. Elle doit aussi avec les autres nations de la région travailler à un avenir de paix dans un espace géopolitique marqué par des tensions réelles. .
Les pays de l’Asie du Sud Est ont une réalité marquée par un développement industriel moins accentué qu’en Chine, par des différences entre les pays engagés dans une transition démocratique (Thaïlande, Indonésie, Philippines) et les pays sortant du communisme ou de régime encore autoritaires (Vietnam, Birmanie, Laos, Cambodge..) . Ils sont aussi touchés fortement par l’impact du changement climatique actuel et futur. Des conflits existants et potentiels, liés au dessin des frontières et à l’accès aux ressources naturelles, sont présents dans cette région. Dans certains cas, ils impliquent la Chine qui reste dans tous les cas.
Tout en restant lucide et humble face à ces enjeux, il nous paraît important, grâce aussi aux liens noués avec des représentants de différentes sociétés civiles en Europe et dans le monde, de contribuer à cette dynamique de transition sociale/écologique et de paix dans cette région du monde. La Fondation compte favoriser le lien entre des acteurs de la transition sociale et écologique présents en Asie du Sud Est et en Chine avec leurs homologues d’autres régions du monde.

[fr]Réseau[en]Network

FCEF

FPH siège social et bureau en SuisseAvenue Charles Dickens, 6CH 1006 Lausanne - Suisse ++ 41 (0) 21 342 50 10 contact.lausanne@fph.ch
FPH bureau de Paris38, rue Saint Sabin75011 Paris - France + 33 (0) 1 43 14 75 75contact.paris@fph.ch