Renforcer le dialogue entre civils et militaires

Budget 2018-2020 : 390 000 €

Il est difficile d’éradiquer la violence. C’est pourquoi, face à l’utilisation illégitime ou abusive de la force par des acteurs mafieux, putschistes, terroristes, etc., ou pour la défense d’une souveraineté nationale, une utilisation « légitime » de la force militaire est généralement admise. Elle est encadrée par le droit international, le contrôle civil et l’éthique militaire. Mais les changements rapides du contexte mondial, les incertitudes et les dérives qu’il génère et l’ampleur des enjeux rendent difficile l’appréciation d’un usage juste et légitime de la force. La question se repose à chaque nouveau conflit sans qu’une réponse évidente, et encore moins définitive, puisse être apportée. Il s’agit d’un processus complexe impliquant une grande diversité d’acteurs – la communauté internationale, les gouvernements et parlements nationaux, la société et l’opinion publique, l’armée et le militaire – de cultures, de traditions, de droits.

La fondation soutient des espaces de dialogue ouverts et internationaux qui offrent aux acteurs, civils et militaires, un cadre neutre pour échanger, confronter leurs points de vue et réfléchir sur les pratiques éthiques de l’usage de la force. Ce dialogue et la réflexion sur l’éthique militaire constituent une contribution à l’avènement de la paix.

Programme : Responsabilité & Éthique