La protection des lanceurs d’alerte, un enjeu de démocratie

Budget 2018-2020 : 360 000 €

Les lanceurs d’alerte mettent à jour l’illégalité, l’illégitimité, l’immoralité de certaines pratiques, qu’il s’agisse de problèmes de santé, d’environnement, d’équité fiscale. Et pourtant, en faisant le choix de rompre le silence, ils sont attaqués, licenciés ou condamnés et subissent de terribles pressions. En mettant sur la place publique des informations qui auraient eu sinon toutes les chances de rester secrètes, les lanceurs d’alerte contribuent à renforcer la transparence et la responsabilité démocratique. Ils doivent donc être considérés et protégés. D’où une mobilisation tant aux niveaux national, régional qu’international pour imaginer et mettre en place les instruments juridiques pouvant leur apporter une protection, renforcer la prise en compte de l’alerte dans une perspective démocratique et poser plus largement la question de la défense de l’intérêt général.

La FPH soutient les coordinations au niveau national et européen qui viennent à l’appui des lanceurs d’alerte et qui militent pour leur protection étendue par la loi.

Programme : Responsabilité & Éthique