Systèmes agricoles et alimentaires territorialisés

Les pratiques locales urbaines et rurales en Europe qui font politiques.

Budget 2018-2020 : 720 000 €

L’engagement des consommateurs, des collectivités locales et des acteurs ruraux dans la recherche de systèmes alimentaires durables constitue un puissant vecteur de transformation. Les mouvements de consommation responsable ont ouvert la voie. Les villes engagées dans le pacte de Milan pour une alimentation durable leur ont emboîté le pas. Celles-ci disposent, avec la restauration collective publique (écoles, hôpitaux, administrations, prisons, etc.) d’un important levier. Par ailleurs, dans les régions rurales confrontées à des défis économiques et sociaux, les plans de développement associent une grande pluralité d’acteurs. L’émergence de systèmes alimentaires territorialisés implique la re-localisation d’une partie de la production agricole autour des agglomérations, l’adoption de pratiques agricoles durables, le raccourcissement des filières alimentaires et une coopération entre régions urbaines et rurales. Cette transformation doit s’accompagner de politiques locales (foncière, alimentaire, d’éducation par exemple) qui mobilisent autorités locales, citoyens, entreprises publiques ou privées de l’approvisionnement, de la transformation et de la distribution des produits alimentaires.

La fondation favorise le développement de ces pratiques de gouvernance alimentaire locale par leur intégration dans des dispositifs politiques nationaux et internationaux en appuyant des dynamiques européennes.

Principaux partenaires

Programme : Transition vers des sociétés durables