Mycelium

Carte d’identité

Le projet Mycelium hébergé au sein du Réseau Transition Wallonie-Bruxelles est un projet de réseau multi-acteurs visant à soutenir, connecter, fédérer les différents mouvements de transition en Belgique francophone et à favoriser ses interactions avec d’autres réseaux proches (mouvement des communs, mouvements sociaux,..).

L’idée de départ a été lancée par le Réseau Transition Wallonie-Bruxelles et rapidement partagée avec d’autres acteurs proches tels que Rencontre des Continents, le Réseau de consommateurs responsables, la Maison du développement durable,… ce qui a permis de co-construire ce projet entre ces quelques acteurs à partir d’août 2016. Le projet s’est construit à partir d’une éthique forte empruntant aux principes du biomimétisme, de la permaculture et de l’éco-féminisme notamment.

Objectifs

Mycelium cherche à se mettre au service d’un écosystème d’acteurs qui tracent le chemin d’une culture émergente portant les fondements de nouvelles sociétés, telle une « forêt qui pousse » que nous espérons voir émerger au sein d’une « forêt vieillissante », au creux de systèmes arrivés à leurs limites de fonctionnement et prêts à s’effondrer.

Nous pensons que ces acteurs de transition ont vocation à inspirer de nouvelles formes de société et que, pour ce faire, ils doivent pouvoir déployer leurs actions, élargir et approfondir leur impact, changer d’échelles et tisser des liens résilients entre eux, tel un écosystème qui se déploie et se renforce.

Notre objectif est d’aider cet écosystème à mieux prendre conscience de lui-même (pouvoir clarifier son/ses identité(s), ses valeurs, ses modes de fonctionnement), à pouvoir développer de nouveaux types de projets collaboratifs (notamment sur le plan économique), à mieux se faire connaître, vis-à-vis du grand public et à pouvoir se renforcer au contact d’écosystèmes proches (mouvement des communs, mouvements sociaux…).

Programmes en lien

Modes d’action

  • formation
  • mise en réseau d’acteurs
  • rencontres, échanges, assemblées
  • développement d’outils et de méthodes participatifs

Publics cibles

  • activistes, militants
  • associations
  • politiques, partis politiques
  • salariés
  • société civile organisée
  • économistes, acteurs de l’ESS

Thèmes de travail

  • agriculture et alimentation
  • environnement
  • climat énergie
  • outils et méthodes
  • éthique
  • démocratie
  • citoyenneté
  • recherche et innovation sociale
  • communs