CHAIRE UNESCO ALIMENTATIONS DU MONDE (Chaire UNESCO)

Carte d’identité

La Chaire Unesco Alimentations du monde a été créée en 2011 par le Prof. Jean-Louis Rastoin (Montpellier SupAgro) avec un groupe pluridisciplinaire d’enseignants et de chercheurs de diverses institutions d’Agropolis International. Elle a été labellisée par l’Unesco et reçu ses principaux soutiens financiers de Agropolis Fondation et de la Fondation Daniel et Nina Carasso. 

Ces soutiens ont permis le lancement d’activités de formation, de recherche et de dialogue entre sciences et société au sein d’un réseau scientifique international, largement ouvert à l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine.

À l’issue de ses quatre premières années d’activités, la Chaire a été à nouveau labellisée par l’Unesco en juillet 2015 pour une seconde période de quatre ans.

La Chaire représente un espace ouvert et décloisonné d’échange et d’expérimentation pour contribuer à inventer et promouvoir des systèmes alimentaires plus durables, notamment en ville, avec la conviction que l’alimentation est bien plus qu’un secteur économique. Elle recouvre également des enjeux considérables en matière d’environnement, de santé, de solidarité, de construction des identités et des cultures, de pratiques artistiques, etc. À chacune de ces fonctions correspondent des disciplines scientifiques que la Chaire entend décloisonner pour développer une approche holistique de l’alimentation.

Objectifs

  • Organiser un dialogue réflexif entre, d’une part, les différentes disciplines scientifiques et, d’autre part, entre les scientifiques et les différents acteurs du changement (pouvoir publics et collectivités territoriales, ONG et associations, secteur privé, expertise internationale, fondations, etc.) souvent peu ou mal connectés à la recherche. Ce dialogue permet de brancher la communauté scientifique sur des questions sociétales et de soutenir les acteurs du changement par des résultats de recherche

  • constituer une plateforme de dialogues et de transferts

  • Passer à l’action à travers quelques projets expérimentaux, co-construits : « Cantine exemplaire » de Montpellier SupAgro ; projet ISARD de recensement et valorisation d’initiatives pour une alimentation durable ; soutien à la politique agroécologique et alimentaire de Montpellier Méditerranée Métropole

  • constituer une plateforme d’expérimentation et montage de projets

Modes d’action

  • production d’expertise
  • mise en réseau d’acteurs
  • formation
  • mobilisation, manifestation
  • publication d’ouvrages, de revues
  • documentaires, films, vidéos, animations
  • élaboration de matériel pédagogique
  • rencontres, échanges, assemblées
  • recherche, analyse
  • études de cas, modèles et simulations

Publics cibles

  • étudiants
  • chercheurs, scientifiques
  • autorités publiques, élus, administrations
  • collectivités territoriales
  • ONG
  • associations
  • experts

Thèmes de travail

  • agriculture et alimentation
  • gouvernance
  • droit
  • économie
  • environnement
  • gestion des territoires
  • recherche et innovation sociale