Global Greengrants Fund UK/ Funders Initiative for Civil Society

Carte d’identité

Les défenseurs de l’environnement – et en particulier ceux qui luttent contre la perte de biodiversité, la dégradation de l’environnement et la pollution des ressources naturelles générées par l’activité des entreprises – sont parmi les acteurs les plus menacés au monde. Cependant la menace qui pèse sur leur vie et sur leurs moyens d’existence n’est en fait qu’une partie de la tendance plus générale – depuis les restrictions imposées sur les financements étrangers, au harcèlement administratif auquel sont soumises les organisations de la société civile, en passant par les campagnes médiatiques de dénigrement - visant à empêcher toute action légitime de protection de l’environnement. Nous parlons de « rétrécissement de l’espace pour la société civile ». Ses effets ne se limitent pas aux pays du Sud et de l’Est ; ce rétrécissement devient une préoccupation dans toute l’Europe et plus largement dans tous les pays occidentaux.

Pour l’heure, les facteurs et les impacts du rétrécissement de l’espace démocratique sur la protection de l’environnement sont insuffisamment compris, et les discussions sur ce sujet chez les fondations axées sur l’environnement – par opposition à la communauté des défenseurs des droits de l’homme – ne font que commencer. Pour pallier ce déficit, fin 2017, la ‘Funders’ Initiative for Civil Society (FICS)’ et le ‘Global Greengrants Fund (GGF)’ ont lancé un groupe de travail international de fondations pour les aider à mieux comprendre les enjeux, à s’opposer aux restrictions toujours plus nombreuses, et à contribuer à maintenir un espace ouvert pour la société civile engagée dans la protection de l’environnement. La FICS est une initiative de collaboration entre donateurs, fondée en 2016, et dont l’objectif est de doter le secteur de la philanthropie de ses propres capacités pour lutter contre la tendance générale au rétrécissement de l’espace : apprentissage ; pratiques novatrices d’attribution de dons ; actions collectives. GGF soutient les efforts des communautés de base pour protéger la planète et les droits de l’homme à travers le monde. Le groupe de travail qu’ils ont créé ensemble vise à échanger les expériences et les stratégies et œuvre au développement d’une compréhension et d’approches communes pour créer un environnement ouvert pour les organisations environnementales.

Objectifs

Le groupe de travail des donateurs de la protection de l’environnement poursuit 3 objectifs principaux :

1. Veiller à ce que les financeurs de la protection de l’environnement en Europe, aux États-Unis et dans les pays du Sud acquièrent une conscience accrue des tendances générales, des facteurs et des impacts du rétrécissement de l’espace pour la société civile, soient mieux informés, puissent tirer le meilleur parti de leurs ressources et mettre en place des stratégies pour créer un cadre favorable à l’action des organisations de protection de la nature.

2. Accumuler les preuves de l’impact du rétrécissement de l’espace de la société civile sur la philanthropie environnementale, et veiller à ce que les financeurs en Europe aux US et dans les pays du Sud aient accès et utilisent les outils et les stratégies propres à développer un cadre propice à la protection de l’environnement.

3. Élaborer des réponses fortes et coordonnées au rétrécissement de l’espace avec d’autres structures engagées dans le FICS.

Modes d’action

  • mise en réseau d’acteurs
  • rencontres, échanges, assemblées
  • production d’expertise
  • études de cas, modèles et simulations

Publics cibles

  • fondations, bailleurs

Thèmes de travail

  • environnement
  • climat énergie
  • outils et méthodes
  • information
  • démocratie
  • éthique
  • responsabilité