CLER - Réseau pour la transition énergétique

Carte d’identité

Le CLER - Réseau pour la transition énergétique - est une association agréée de protection de l’environnement créée en 1984. Il fédère un réseau de près de 300 structures professionnelles (associations, entreprises, collectivités territoriales) réparties sur l’ensemble du territoire français.

La composition variée du réseau, qui en fait sa force, permet une vision globale des questions énergétiques :

  • Associations : Espaces Info Énergie, agences départementales d’information sur le logement, associations locales spécialistes des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, ONG…

  • Entreprises : Bureaux d’études, développeurs de projets, exploitants ou installateurs, fournisseurs d’équipements, architectes…

  • Organismes publics : agences de l’énergie, organismes de formation et de recherche, collectivités territoriales, établissements publics et syndicats d’énergies…

  • Spécialistes ou généralistes, les adhérents du CLER sont complémentaires et fonctionnent en réseau. Ils assurent un travail de terrain au cœur des territoires.

Le CLER a participé à la création d’EnerCoop et d’Inforse (International network for sustainable energy). Il est également adhérent de la European Renewable Energies Federation.

Le CLER travaille directement avec le RAC sur des questions de transition énergétique. Il anime également le réseau TEPOS des territoires à énergie positive. Le CLER promeut le scénario négaWatt qui est devenu sa feuille de route.

Objectifs

Le CLER a pour objectif de promouvoir les énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie, et, plus largement, la transition énergétique.

Les adhérents du CLER partagent

  • l’objectif de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre, les risques industriels et les pollutions, de diminuer la dépendance de notre société aux énergies épuisables, protégeant ainsi les ménages, les entreprises et les territoires des variations de prix ou de disponibilité des ressources énergétiques importées.

  • la volonté de mettre l’énergie au cœur du développement économique durable des territoires et au service de l’emploi.

  • la vision d’une transition énergétique qui consiste à valoriser les potentiels de sobriété et d’efficacité énergétiques ainsi que la totalité de la palette des énergies renouvelables, de manière harmonieuse et adaptée aux territoires d’où elles proviennent.

Programmes en lien

Modes d’action

  • veille citoyenne et juridique et diffusion d’information
  • plaidoyer, lobbying, stratégie d’influence
  • mise en réseau d’acteurs
  • formation
  • production d’expertise

Thèmes de travail

  • environnement
  • gestion des territoires
  • climat énergie
  • outils et méthodes
  • information