La chambre de l’ESS vaudoise (APRÈS-VD)

Carte d’identité

La première Chambre de l’économie sociale et solidaire a été créée en Suisse en 2005 à Genève (APRÈS-GE). Dès 2006, un groupe de travail informel s’est formé dans le canton de Vaud et a fondé l’association APRÈS-VD en 2009. En 2012, APRÈS-BEJUNE a vu le jour et couvre les cantons de Berne (partie francophone), Jura et Neuchâtel. D’autres initiatives émergent peu à peu.

Après-VD travaille avec les chambres genevoises et Berne-Jura-Neuchâtel ainsi que d’autres partenaires. Une Charte de l’ESS commune aux chambres propose actuellement une vision fédératrice autour de sept valeurs qui encouragent personnes privées, organisations et entreprises à rejoidnre le réseau existant : 1. bien-être social, 2. citoyenneté et démocratie participative, 3. écologie, 4. autonomie financière, 5. solidarité, 6. diversité, 7. cohérence entre les principes et la pratique.

La Chambre de l’économie sociale et solidaire vaudoise s’engage pour soutenir et développer une économie à visage humain et respectueuse de l’environnement dans le canton de Vaud et en conséquence se concentre sur le développement d’activités et de services visant à promouvoir l’ESS et ses membres. Afin de matérialiser ces valeurs en actes concrets, la Chambre genevoise a défini un ensemble de critères d’adhésion et conçu un outil d’évaluation de la gestion des organisations et entreprises.

De 2012 à 2015, APRÈS-VD, a piloté avec succès un projet transfrontalier INTERREG consacré à l’état des lieux de l’ESS sur les territoires vaudois, genevois, de Rhône-Alpes et de la Franche-Comté. Ce projet avait aussi bénéficié de l’accompagnement d’un conseil scientifique dont faisait partie Sophie Swaton, maître d’enseignement et de recherche à l’Institut de géographie et durabilité de l’UNIL.

A fin 2017, la Chambre compte 62 membres collectifs (associations, fondations, coopératives, raisons individuelles et sociétés commerciales) et une vingtaine de membres individuels.

Objectifs

L’association a pour mission de promouvoir les valeurs de l’économie sociale et solidaire, en travaillant principalement sur les axes suivants :

  • Développer le réseau des organisations de l’économie sociale et solidaire actives sur le territoire vaudois ;

  • Organiser des activités de promotion de l’économie sociale et solidaire ;

  • Soutenir le développement de l’économie sociale et solidaire au niveau local et global.

Plus spécifiquement, pour renforcer l’ESS en Suisse, la Chambre souhaite intervenir sur : -identifier des expériences (pionnières) à l’échelle nationale et les faire connaître ; - diffuser des bonnes pratiques ; - monter des projets de recherche-action avec le monde académique ; - aboutir à une argumentation théorique et pratique de défense de l’ESS.

Si les chambres de l’ESS se sont créées afin de rassembler les acteurs, de promouvoir et d’accompagner la dynamique de développement d’une économie locale et à but sociétal (charte commune), la perspective de reconnaissance politique et législative reste un objectif à plus long terme.

Modes d’action

  • mise en réseau d’acteurs
  • plaidoyer, lobbying, stratégie d’influence
  • publication d’ouvrages, de revues
  • formation
  • recherche, analyse

Thèmes de travail

  • économie
  • gouvernance