SciencesPo (FNSP)

Carte d’identité

L’objectif poursuivi par Sciences Po, depuis son origine, est de délivrer une formation fondamentale et de transmettre des savoirs dans une perspective pluridisciplinaire, internationale, orientée vers l’action et la prise de responsabilités.

Au sein de Sciences Po, le CERI (Centre de Recherches Internationales) est consacré à l’étude de l’espace mondial à travers la double approche des relations internationales et des aires régionales. Associé au CNRS depuis 1967, le CERI est une Unité mixte de recherche (UMR) sous la double tutelle de Sciences Po et du CNRS depuis 2002. En vertu de ce statut, le CERI est doté d’une instance représentative, le Conseil d’unité, composé de dix membres élus parmi le personnel scientifique et administratif, et de six membres nommés par le directeur du laboratoire, dont un représentant des doctorants. Le conseil discute des questions concernant la politique scientifique, le fonctionnement, et le budget du Centre.

Au sein de Sciences Po, l’OPALC est un observatoire politique spécialisé sur l’Amérique latine et les Caraïbes. Il réunit un groupe d’enseignants, chercheurs et étudiants de Sciences Po et d’autres institutions partenaires. Piloté par un Bureau Exécutif en charge de la coordination et du développement du projet, l’OPALC comprend aussi une équipe d’observateurs travaillant dans les rubriques thématiques ou analysant l’actualité des pays ainsi qu’un réseau élargi de collaborateurs et de partenaires.

Objectifs

L’objectif de Sciences Po est de délivrer une formation intellectuelle ancrée dans cinq disciplines des sciences sociales : économie, droit, histoire, sociologie, science politique. Avec pour particularité l’approche pluridisciplinaire, et pour finalité la capacité des élèves à mettre en perspective et analyser la complexité.

Modes d’action

  • élaboration de matériel pédagogique
  • formation
  • recherche, analyse

Publics cibles

  • jeunes
  • étudiants
  • chercheurs, scientifiques

Thèmes de travail

  • éducation
  • recherche et innovation sociale