Centre pour l’action non-violente (CENAC)

Carte d’identité

Le CENAC illustre la non-violence par la formule « Ni hérisson, ni paillasson », ne pas blesser, ne pas se laisser piétiner. Le Centre a été créé en 1968 à Lausanne, sous le nom de « Centre Martin Luther King – CMLK ». Il a été rebaptisé « Centre pour l’action non-violente - CENAC » en 2004.

Le Centre fonde ses origines d’abord sur une mouvance gandhienne, car pour l’association :

  • l’action non-violente constitue une dimension centrale,

  • la fin se trouve dans les moyens,

  • les conflits sont une réalité intrinsèque à toute société - contrairement à la violence,

  • la dimension politique est reconnue,

  • l’influence de Gandhi en Occident est avérée.

Cette perception n’enferme pas la non-violence dans la contestation. Au contraire, elle pose les jalons de la société qu’elle veut édifier. Le « Manifeste pour une alternative non-violente », adopté en 1982 par l’Assemblée générale de la Fédération romande des mouvements non-violents, constitue un exemple concret de la mouvance gandhienne. En outre, Ghandi, tout comme le CENAC, considèrent avant tout la non-violence comme une dynamique. Celle-ci permet de vivre les conflits comme des occasions de construire des relations plus justes et plus équilibrées, d’utiliser la combativité pour progresser dans la vie, sans blesser, ni se laisser piétiner. Martin Luther King, pour défendre les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis, s’est largement inspiré des apports de Gandhi.

Quatre piliers constituent les actions du CENAC : informer, former, sensibiliser et accompagner.

Le CENAC PROPOSE UN SERVICE DE DOCUMENTATION avec une bibliographie abondante sur le thème de la non violence, son histoire, ses héros, son actualité. Il publie une LETTRE D’INFORMATION sur ce thème pour ses membres.

Il met à disposition un SERVICE DE FORMATION A LA CARTE pour répondre aux demandes des organismes privés et publics.

Il prête des EXPOSITIONS explicites sur le thème de la non violence.

LE CENAC est en CONTACT avec plusieurs organismes qui poursuivent des buts similaires en Suisse et à l’étranger. En Suisse :Le Mouvement International de la Réconciliation, le Groupe Suisse Sans Armée. En France : Mouvement pour une Alternative non violente, Mouvement de la paix, Union Pacifiste de France, Silence.

Le CENAC porte une VISION DU CHANGEMENT DE SOCIETE par son offre de documentation des possibilités de renouveau proposées et expérimentées par les grandes figures de la non violence et par la formation accordée aux organismes intéressés par un tel changement. Il s’engage pour UNE TRANSITION en accompagnant les actions non violentes en vue d’un tel changement qui se base sur la coopération plutôt que la compétition et le respect des personnes plutôt que sur le profit à tout prix.

Pour porter ce changement de société le CENAC envisage de soutenir la création d’une chaire universitaire pour l’enseignement de la non violence afin de former les cadres de la société à agir dans le sens d’une modification progressive des mentalités et façons d’agir vers un mieux vivre social.

Objectifs

Le CENAC a pour objectif la promotion de la non violence dans tous les domaines : famille, écoles, entreprises, institutions politiques et sociales.

Modes d’action

  • formation
  • publication d’ouvrages, de revues
  • élaboration de matériel pédagogique
  • veille citoyenne et juridique et diffusion d’information

Thèmes de travail

  • gouvernance
  • migration
  • paix
  • éthique
  • citoyenneté