European Coordination Via Campesina (ECVC)

Carte d’identité

La Coordination Européenne Via Campesina (ECVC), le chapitre européen de La Via Campesina, est une organisation de base qui rassemble actuellement 27 organisations paysannes, de travailleurs et travailleuses agricoles et ruraux-les nationales et régionales basées dans 17 pays européens différents. La Souveraineté Alimentaire est au cœur de notre travail dont l’objectif principal est la défense des droits des paysans et paysannes et des ouvriers et ouvrières agricoles ainsi que la promotion d’une agriculture paysanne diversifiée. Ces principes requièrent à leur tour une politique alimentaire et agricole légitime, juste, solidaire et durable qui est nécessaire pour pouvoir garantir la sécurité alimentaire et l’innocuité des aliments, la santé publique, les emplois dans les zones rurales mais également pour répondre aux enjeux de la crise alimentaire mondiale et du changement climatique.

En Europe le manque de soutien institutionnel à l’agriculture familiale et paysanne durable a conduit et conduit toujours à la disparition de milliers de fermes chaque année. Dans le cadre de son travail pour améliorer les conditions des paysans en Europe, ECVC est engagé dans le processus politique régional et international. ECVC participe au travail des Institutions Européennes et des organisations Internationales en tant que partie prenante. Elle contribue notamment au Groupe de Dialogue Civil de la Commission Européenne, est invitée par le Parlement Européen à des audiences publiques et est également active dans le Mécanisme de la Société Civile pour les relations avec le Comité des Nations Unis sur la Sécurité Alimentaire Mondiale, et au sein du Comité international sur la Souveraineté alimentaire (CIP).

Pour les deux réseaux, l’objectif politique est la Souveraineté Alimentaire, dont le but est de renforcer et reconstruire nos systèmes alimentaires locaux et articuler un nouveau modèle économique et de nouvelles relations sociales basées sur la dignité, la solidarité et l’éthique.

En particulier:

1 Défendre la Souveraineté Alimentaire, lutter pour des réformes foncières et agraires

2 – Promouvoir l’agroécologie et défendre les semences paysannes

3 – Promouvoir les droits paysans et lutter contre la criminalisation des paysan.ne.s

Objectifs

Centré sur le droit à la souveraineté alimentaire, notre objectif principal est la défense des droits des agriculteurs et des travailleurs de terrain, ainsi que la promotion d’une agriculture familiale et paysanne diversifiée et durable. Ces principes, à leur tour, exigent des politiques alimentaires et agricoles fondées sur la légitimité, l’équité, la solidarité et la durabilité. Ceux-ci sont nécessaires pour assurer la sécurité alimentaire, la sûreté alimentaire, la santé publique, l’emploi dans les zones rurales et pour faire face aux problèmes de la crise alimentaire mondiale et du changement climatique.

Modes d’action

  • production d’expertise
  • formation
  • mise en réseau d’acteurs
  • mobilisation, manifestation
  • plaidoyer, lobbying, stratégie d’influence
  • action médiatique : tribune, papier d’opinion, campagne
  • publication d’ouvrages, de revues
  • élaboration de matériel pédagogique
  • rencontres, échanges, assemblées
  • diffusion de bonnes pratiques, création de labels

Publics cibles

  • décideurs politiques
  • autorités publiques, élus, administrations

Thèmes de travail

  • agriculture et alimentation
  • environnement
  • gestion des territoires
  • climat énergie
  • migration
  • communs