Agricultures Paysannes, Sociétés et Mondialisation

Réseau APM Afrique

Le travail de ce réseau pan africain s’est organisé autour de quelques grands thèmes jugés stratégiques pour la région. Pour chacun des thèmes la méthode consiste à recueillir des expériences, des analyses locales et nationales et d’agréger ces informations avec d’autres analyses « macro » pour constituer de nouvelles connaissances utiles à l’action des organisations paysannes et des autres acteurs sociaux. Elles constituent la base pour construire de nouvelles propositions au niveau local, national et international.Ce réseau a acquis progressivement une bonne expérience collective (méthodologie et pédagogie). Il a pu en particuler construire trois projets structurants, en alliance avec d’autres organisations au niveau international (CIEPAC, CIRAD, RIAD,IRAM..) :L’Université Paysanne Africaine (UPAFA)L’observatoire des filières en Afrique (coton).Le projet mobilisateur sur « les organisations paysannes et indigènes face à la mondialisation ».Il a reçu des appuis financiers du MAE, du CTA, de l’UE mais reste en situation de grande fragilité financière.En 2002, Louis Okaigni Okaigni a été élu nouveau président du réseau APMAfrique. Il est responsable national d’une des organisations de la filière cacao en Côte d’Ivoire. Un nouveau comité de suivi a été mis en place. Jeanot Minla M’fou’Ou est le Secrétaire Général du réseau.L’UPAFA, quand à elle, est organisée autour d’un comité pédagogique dans lequel sont représentées différentes organisations paysannes nationales et des organisations paysannes régionales d’Afrique de l’Ouest et Centrale.Depuis la création du réseau APM Afrique, la situation en Afrique a évolué. Des organisations paysannes nationales se sont constituées dans de nombreux pays. Des organisations régionales paysannes et de pêcheurs sont en construction. Le Réseau aprés une phase de bilan et de capitalisation doit décider en 2006, si il peut continuer son action de la même manière ou concentrer son action sur le développement de L’Université Paysanne Africaine et l’appui direct au renforcement de ces organisations paysannes et de pêcheurs.