Revue de Dialogue Transculturel

ChineChine

Définie comme un champ de réflexion de fond sur les rapports de la culture et de la recherche, un lieu de rencontre du monde intellectuel et de la société civile, la revue vise dès le départ un lectorat universitaire et intellectuel. Elle attire par son caractère transculturel et pluridisciplinaire l’attention d’un certain nombre d’étudiants, enseignants et chercheurs chinois. Au fil des années, une pléiade d’auteurs s’est constituée autour de la revue. Citons à titre d’exemple pour rester dans le cadre européen, Umberto Eco, Xavier le Pichon, Antoine Danchin, Mike Cooley, Pierre Calame, Edgar Morin, C. Lison Tolosana, Alain le Pichon, Jacques Gernet, Pierre-Jean Rémy, Hsiung Pingming, François Cheng, Kristofer Schipper, François Jullien, Yves Chevrel, Wolfgang Kraushaar, Julia Kristeva, Victor Malka et bien d’autres, qui ont tous contribué au succès de la revue, soit par leurs articles, soit par les entretiens qu’ils ont accordés aux lecteurs. Paul Claudel, Henri Michaux, Pierre Bourdieu, Jacques Derrida, Irving Babbitt et d’autres écrivains et penseurs influents de notre temps y sont présentés à travers la traduction de leurs Ĺ“uvres. Les chercheurs chinois d’outre mer, en Europe comme aux Etats-Unis ou encore en Nouvelle-Zélande collaborent régulièrement avec la revue dont une rubrique spéciale leur est réservée dans chaque numéro. En Chine même, dans les milieux universitaires, les directeurs de thèses, les doctorants et les étudiants-chercheurs considèrent la revue comme un espace de publication ouvert à leurs travaux de recherche. Une anthologie d’articles phares de la revue Dialogue Transculturel (numéros 1–16) est publiée en deux volumes en 2005 par édition culturelle de Shanghai. sous la co-direction de Yue Daiyun, Qin Linsen et Jin Siyan.