Fondation pour le Développement Durable des régions de Montagne

FDDM

SuisseSuisse

www.fddm.ch

Le Conseil de Fondation, organe suprême de la FDDM, est désigné par le Conseil d’Etat du canton du Valais. Son président est un membre de la société civile et son vice-président un Conseiller d’Etat. Les membres du Conseil sont des représentants suisses issus des milieux économique, social, environnemental, culturel, académique et politique. Domaines de compétences : Comme son nom l’indique, la FDDM concentre ses activités sur des territoires de montagne. Elle a, au fil des ans, développé une double expertise tant au niveau de ces territoires qu’au niveau du développement durable. Par les actions qu’elle mène, elle cherche à apporter une contribution prenant en compte les spécificités géographiques et thématiques des espaces concernés. Quatre axes structurent la stratégie de la FDDM et sa déclinaison en projets :  • Développement durable et Agenda 21Dans le cadre de sa mission de sensibilisation de la population aux questions du développement durable, la FDDM est mandatée par le Conseil d’Etat valaisan pour l’accompagnement des services de l’administration cantonale dans la réalisation d’un Agenda 21. La Fondation travaille également à la mise en place d’Agendas 21 auprès de communes valaisannes. Elle gère des processus participatifs initiés par des autorités locales et propose des analyses et des bilans de projets sous l’angle du développement durable.• EvénementielSon événement phare est une manifestation de mobilité douce, le slowUp Valais, permettant de véhiculer des valeurs centrales du développement durable (santé, intégration, responsabilité écologique). Parallèlement, la FDDM organise des séminaires. À trois reprises, elle a organisé des Etats Généraux du développement durable en Valais.• EducationConsciente du rôle primordial que joue l’éducation dans l’intégration des principes du développement durable, la FDDM est active dans les domaines suivants : formations continues, interventions en milieu scolaire, rédaction de documents pédagogiques, animations de cafés du monde (world café) et de cafés ouverts (open space).• CoopérationLa Suisse n’a pas institutionnalisé la coopération décentralisée. Il existe, certes, des projets initiés par des communes et des cantons, mais l’essentiel de la coopération menée par le pays en terme d’aide humanitaire et de développement est organisé par le Département des Affaires Etrangères et plus particulièrement par la Direction du Développement et de la Coopération (DDC).Convaincue du rôle primordial de la solidarité, du dialogue et du partage des savoirs dans l’émergence de sociétés durables, la FDDM monte et implémente des projets de coopération financés par la DDC. Programme 2008 – 2009 de la FDD. • Objectif A : Sensibiliser la population valaisanne au développement durable (DD) dans le sens de la charte du DD adoptée par le Grand Conseil en 1998 et des documents qui en découlent (statuts de la FDDM, décision du Grand Conseil du 16.09.04) • Objectif B : La FDDM est identifiée au niveau national comme étant un acteur crédible du DD Dans le cadre de l’objectif B, la FDDM cherche à faire partie d’au moins deux groupes ou deux réseaux d’envergure nationale oeuvrant sur les thématiques de développement durable. Cet objectif et cette mesure ont été ratifiés par le Conseil de Fondation en fin d’année 2007 et sont pertinents dans le cadrage stratégique de la présente convention. Le projet tel que pensé permettra à la FDDM de créer de nouveaux contacts et d’intensifier les contacts existants avec d’autres acteurs oeuvrant dans les territoires de montagne. Il permettra également de contribuer à l’espace de débat sur le territoire.